Le projet

CYCLOASIS

relier à vélo la terre et l’humanisme 

cycling to reconnect earth and humanity

Cycloasis était un voyage de plus de 2000 km à vélo à travers la France à la rencontre de différents projets écologiques et solidaires, entre autre liés à Terre de Liens, Terre et Humanisme, Oasis en Tous Lieux, Kokopelli etc.  Ces projets cadrent dans une philosophie d’ouverture des consciences, du respect de la terre et du lieu de vie et créent une solidarité humaine et des activités économiques respectueuses et durables.

Cycloasis est devenu un platforme pour une changement positive avec des exemples inspirantes, qui relient la terre et l’humanisme!

Cycloasis:

  • raconte, montre et mets en évidence à un plus large public international le travail de tous ces pionniers, qui ont décidé de changer leur vie et de construire de projets, d’oasis, qui ajoutent une plus-value et des innovations à leurs entourages et sèment des graines d’espoir pour les générations futures,
  • donne envie aux autres, d’oser et de commencer à construire leurs propres oasis et ainsi contribuer à un monde plus équitable et respectueux.

Qui est Ans ?

Je suis Hollandaise et habite à Bruxelles. Avec différentes influences Européennes je me sens une vrai Européenne! Grâce a une éducation fondée sur le respect de l’autre et un grand amour pour la nature, je me suis dirigée vers le développement durable et l’intérêt pour la spiritualité. Après des études universitaires en Sciences Sociales et différentes fonctions dans les domaines sociaux économiques dans les collectivités au Pays-Bas et après 7 ans dans le business et ONG’s au Portugal, je me suis spécialisée dans le développement durable et la responsabilité sociétale des entreprises. J’ai fait une spécialisation à l’Université de Cambridge (RU) de développement des partenariats « plurisectoriel » afin de créer du DD. Depuis lors, j’ai exercé plusieurs fonctions dans ces domaines en Belgique, pour le gouvernement fédéral et Buxellois, ainsi que pour un petit bureau d’étude et consultance.

Pourquoi Cycloasis ?

Comme femme ‘cinquantenaire’ forte de toute mon expérience je voudrais entreprendre quelque chose de différente, plus en contacte avec la nature et en cohérence avec mes propres valeurs.

La crise du système socio-économique actuel de plus en plus profonde et multiple nous confronte à d’énormes défis. Ces défis demandent une approche nouvelle, d’une innovation à tous les niveaux de notre société, ainsi que des pionniers qui témoignent d’ exemples concrèts d’une possible changement.

Je voudrais toucher à notre raison d’être sur cette planète, à notre relation avec la nature, à notre capacité d’un vrai changement en nous-même et vers des sociétés plus justes, respectueuses et nourrissantes.

Cycloasis est ma contribution à la transition vers une vie plus en concordance avec la terre et nous-mêmes. Comme Ghandi a dit:

Soyez vous-mêmes le changement que vous voudriez voir dans le monde!

Les piliers de Cycloasis

  • Lier les initiatives innovatrices au-dessus des frontières linguistiques !

La langue reste encore une énorme barrière en Europe (et ailleurs). Involontairement ça empêche de possibles échanges des connaissances nourrissantes et initiatives positives à plus grande échelle qui peuvent contribuer à un développement plus durable et solidaire.

Mon travail et intérêts m’ont fait connaître des personnes exceptionnelles et fondatrices des concepts innovateurs. Des concepts qui lient tous le bien-être humain avec la richesse de et le respect pour la nature. Par exemple :

L’énorme travail de Pierre Rabhi est rarement connu ailleurs de la langue française. Pierre Rabhi, comme d’autres, qui ont créé des réseaux qui vont plus loin et posent des questions clés sur notre existence et la relation avec la terre et des êtres humains.

  • Inspirer d’autres par des exemples concrètes.

En 2011 j’ai visité l’Oasis de 7 Cercles de Catherine et Laurent à Jarzé. C’était mon initiative de vouloir mieux connaître ce genre d’initiatives en France. J’y suis restée 10 jours pour les aider avec leur projet et bio ferme, afin qu’ils soient prêts pour y donner leurs ateliers de Biodanza. Notre rencontre a été d’une grande richesse et a permis un échange humain chaleureux. J’ai admiré leur volonté et leurs efforts pour réussir ce projet – ce n’est pas donné ! Ce contacte avec la terre, la nature et avec une famille courageuse m’a inspiré d’en faire plus.

Ans chez Oasis de 7 Cercles – août 2011

Il y a un besoin de relier notre esprit, notre cœur et nos actions à une vie plus spirituelle, heureuse et respectueuse.

Il y a un besoin de donner plus de visibilité aux initiatives innovatrices et de mieux connecter les entrepreneurs sociaux de différentes pais mettent en oeuvre des changements vers un monde plus durable.

Il faut connecter les gens afin de donner envie et encourager plus de personnes à faire le saut.

Rien n’est aussi contagieux que l’exemple – La Rouchfoucault

Pourquoi à vélo?

En tant que Hollandaise, le vélo représente pour moi pas seulement un moyen de transport, mais aussi un moyen de voyage humain, écologique, saine et spirituel – à mon rythme, en toute liberté, silencieuse, à une vitesse humaine, étant en contact direct avec le temps, l’air, l’espace, la terre et l’homme. Le vélo me permet d’avoir de vraies rencontres, me complaire du paysage et du silence et assimiler toute beauté. De toute façon Cycloasis est un voyage, mon propre Tour de France. Et dans cet esprit en route sur mon Santos Travelmaster, accompagné par Yves Montand, à bicyclette.

16 thoughts on “Le projet

  1. Où en êtes vous de votre périple, le temps étant plus clément et le pays plus plat, les déplacements à vélo sont je l’espère moins durs.
    Bonne route. Marie-Agnés

  2. Bonjour Ans,

    Nous nous étions rencontrés au tout début de votre périple à Beaufort sur Gervanne. Juste une petite discussion sous la pluie et un échange de mails. Nous avions perdu vos coordonnées et le nom de votre projet…
    Pas contents de nous… Ma petite recherche sur Internet m’a permis de vous retrouver. Où en êtes vous de votre voyage ? Je n’ai pas vu de commentaires en août.
    Passerez vous par la Normandie ?
    Notre maison vous est ouverte si vous le souhaitez.
    Dans notre région, autour de Vire, les projets solidaires et durables sont assez inégaux, mais il y a des choses intéressantes.
    Bonne continuation

    Nadine et Bernard

  3. Bonjour Ans,

    Nous nous sommes croisées au gite d’étape d’Anduze.
    Où en étes vous de votre périple?. Dans qqs jours, je pars por de belles balades dans le nord Aveyron, fin Août je serai en Limousin, peut-être un nouveau contact sera possible.
    Connaissez vous les Amap? c’est direct du producteur au consomm’acteur. Leur site http://www.miramap.org.
    Je rentre de la rencontre mensuelle du système local d’échanges(SEL), le troc est aussi un bon moyen pour partager des légumes, des outils ou des coups de mains. C’est un vrai lieu de convivialité aussi.
    Bonne route
    M-Agnés

    • Bonjour Marie-Agnes,

      Merci pour votre message. je suis déjà dans le Lot et bientôt dans la Dordogne. Le plus dificile, dans le sense des montagnes est déjà derrière moi! oui je connais très bien les AMAP. En effet, les sytèmes d’échange dans le sense plus large, gangnent de plus en plus du terrain. C’est des bonnes nouvelles je pense et les projets que je visite montrent ça aussi. Bonne journée

  4. Très enthousiasmant , Ans , votre projet !
    je transmets votre site à 2 bikers qui sont rentrés en octobre dernier d’un Reims -Pékin en tandem couché en rencontrant les enfants des écoles de 12 pays sur leur rêves d’avenir .( biketoschool.fr , momentanément en suspens).
    Un conseil : attention aux tendinites des genoux !
    Bonne route .
    Geneviève

  5. belle initiative. les conseils arrivent au bon moment pour moi. J’ai pris mon billet de train vers Bruxelles avec l’intention d’acheter fin août deux vélos à Bruxelles, un pour mon fils (26 ans) un pour moi (56 ans) afin de redescendre jusqu’à Perpignan avec lui durant le mois de septembre. où et comment acheter le vélo à Bruxelles. je me suis adressée par mail à la maison du vélo mais je n’ai pas obtenue de répose pour le moment. Les bons conseils sont les bienvenus pour savoir acheter le vélo, pour l’équipement et adresses à ne pas manquer en redescendant. Mon fils est addict aux jeux videos mais a accepté de quitter son ordi pour faire cette expérience avec moi …. les rencontres sur le chemin sont mes espoirs pour redonner goût à la vie à mon fils

    • ça y est j’ai eu la répose de la maison du vélo, je vais suivre leur conseil car le vélo santos que ans a chosi est apparemment à plus de 3000 euros. Je pense que autour de 1000 euros je peux avoir un vélo assez bien. Je me demade coté bagagerie si il est préférable d’avoir des sacoches ou si une petite remorque est mieux (j’ai déja une remorque) . Je serais heureuse d’avoir des conseils pour l’itinéraire à suivre (dénivelé, nombre de kms par jour point d’hébergement possibles?)

      • Ans , quelles sont les dates de ton voyage? quel est ton itinéraire? visites tu tous les oasis en tous lieux?

        • Bonjour Hélène,

          Merci pour tes questions de conseils. En effet, les dates de mon périple ne sont pas fixés, parce que c’est impossible de fixer ça sur une période de 4 mois. Regarde ‘le map’ pour en savoir plus de mon itinéraire et les dates (des mois) environs! Non, je visite pas tous les Oasis (voir aussi les description sur mon blog ‘associations’) Concernant les saccoches ou remorque, ça c’est une question de gout personell, il y a pas des conseils! pour moi, c’est plus facil les saccoches (je voyage seule et je fais aussi des trajets en train en (aller et retour France/Belgique). Déplacer une remorque dans les gares c’est une désastre, souvent pas d’assenceur, tapis roulante!! Le chois du vélo c’est la même chose, ça dépend du budget disponible, la frequence d’utilisation, le comfort du bon matériel, etc. etc. D etoute façon un vélo ‘randonneur’ est très utile, car en voyage comme ça on ne roule pas tout le temps sur le goudron. bonne chance avec ta voyage!

  6. Bonjour ANS,

    Félicitations pour ta belle oeuvre de communion avec la nature et les hommes. Bon courage à toi pour ce beau périple.

    Baptiste

  7. Bonjour Ans,
    Wow, je te souhaite une belle aventure, c’est génial ce que tu fais. Je suis déjà allée aux Amanins et je connais le concept cradle2cradle. Tu es peut-être seule sur ton vélo, mais en esprit nous sommes nombreux avec toi.
    Tiens nous au courant de tes pélégrinations …
    Chaleureusement,
    Jacqueline

  8. Bonjour,
    on s’est croisé aux Amanins vendredi 4 mai… J’ai apprécié cette rencontre dans un lieu riche d’enseignements.
    Bonne continuation à vous sur votre vélo, avec plein de belles rencontres et découvertes

    • merci Pierre, en effet le projet les Amanins est très intéressant et dèjà je remarque comment les gens qui gèrent ces genres de projets sont d’une richesse énorme et ils ont tellement des choses à transmettre!

  9. Bonjour ANS, je viens de lire ton blog je dois dire que c’est très touchant d’autant plus que nous avons fait un petit trajet ensemble. Je reconnais que tu as de grandes idées et que tout ce dont tu parles pousse à la réflexion. J’espère que ton séjour de 4 mois t’apportera tous les peuzzles manquants à tes idées écologiques…retains how to unlock your phone, lol … and good road.

Leave a Reply